AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chez Houna, potion, filtres, et... Autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Mer 15 Oct - 18:37

~ Qui es-tu? ~

Nom: Salehm
Prénom: Houna

Surnom:... Houna ?

Age:


  • Réel: 60 ans
  • Apparence: la trentaine



Reincarnation?/
Sexe: Féminin

Clan: Rongeur écureuillesque
Rang Demandé: Collectionneuse de filtres

Informations de Vie:


  • Lieu de Vie: Nessiah
  • Lieu de Naissance:Nessiah
  • Date de Naissance: 15/04
  • Signe Astrologique: Taureau



Pouvoirs: Transformation en écureuil, sens sur développés, maîtrise mineur de la nature, grandes connaissances sur les filtres et potions en tout genre

Explication du niveau de pouvoir: Houna a encore besoin de maîtriser son contrôle de la nature, mais elle est loin d'être faiblarde. Elle possède beaucoup de connaissances, certains murmurent que ses filtres, de par leur confections et les ingrédients font d'elle une sorte de pseudo sorcière monstrueuse.

Armes: Des couteaux de lancés, un chaudron ?!

Votre Avatar: Yûko Ichihara

Code:  J’aimerai être libéré de ce lien qui entrave chacun de mes mouvements

~ Comment la Déesse t-a-elle façonné? ~ (le tout en 200 mots environ)



  • Tes cheveux: aussi noir que les ailes d'un corbeaux, aussi raide que la justice. Mes cheveux sont l'une des choses que je préfère chez moi. Ils sont incroyablement longs, m'arrivant sans problèmes aux mollets. Les coiffer me prend un temps incroyablement long. Mais que faire d'autre ? ça m'occupe un temps l'esprit, et me rappelle que, même si je suis un "monstre", j'en reste pas moins une créature belle comme un ange. N'est-ce pas ?

  • Tes yeux:  C'est là que ça se complique. L'un est rouge, d'un rouge proche de la couleur d'un bon vin. L'autre... Hé bien c'est une autre paire de manche. Toute créature a ses imperfections. Mon autre oeil est "aveugle", aveugle aux choses que les gens normaux voient. Mais... Il fait peur, il me rend imparfaite et fait jaser les autres. J'ai souffert de cette différence toute ma vie. Les gens ont peur de ce qui ne leur ressemble pas.

  • Ton visage (et les différentes expressions qu'on y trouve): Un visage fin, des traits féminins, à croquer. Je suis coquette. Mais ça... Personne n'y fait jamais attention, enfin ça aide quand même pour le business, de passer pour une garce magnifique au coeur de glace. Mes sourires ne sont plus réels, mes rires ? Une moquerie à peine voilé, faisant limite mal aux oreilles. Vous voyez le genre ?

  • Ta couleur de peau: Une peau laiteuse, je ne supporte le soleil qu'à petite doses, ça me rend trop facilement malade, tu parle d'un écureuil toi... Mais je le vis bien. Tranquillement installée dans ma petite chaumière.

  • Ta taille: Je suis une femme de petite taille, mais n'allez pas croire que cela me complexe. Pas le moins du monde. Non... Cela n'a jamais été le vrai problème vous savez ?

  • Ta corpulence: Fine, mais pas non plus squelettique. Je suis plantureuse, mais ma petite taille ne me déforme pas. Non... ça aurait trop fait plaisir aux autres, que je sois laide, en prime. Je les entend déjà jaser ces idiots.

  • Ton style vestimentaire: Des kimonos colorés, des habits en tout genre, qui soulignent ma beauté. Comme je vous l'ai dis... Mieux on présente, plus les gens vous fait confiance. Et plus la clientèle se bouscule.

  • Un signe particulier? Une cicatrice sur la paume. Un M, encore et encore gravé sur la paume. Si fort... Si fort, qu'il ne disparaîtra jamais. Tout comme ce souvenir ne disparaîtra jamais.



~ Comment penses-tu? ~ (le tout en 200 mots environ)



  • Tes Qualités: Bien peu... Si on regarde à l'intérieur de cette belle enveloppe. Je suis une femme de caractère, ce qui peut être prit comme qualité, mais défaut à la fois. Honnêtement ? Il ne reste que des fragments de la femme que j'ai été. A une époque... J'avais été aimante, à une époque, j'avais foi en notre monde, en mes voisins. Mais c'est finit. Je suis prudente. Et ça c'est une qualité. Je suis aussi loin d'être sotte. maline, c'est ce qu'on m'a toujours dis. Un peu trop pour mon bien n'est-ce pas ?

  • Tes défauts: Je suis rancunière, je conçois. OUI bon je veux faire payer à tout le monde ce qu'une petite poignée de personne m'ont fait subir. Comment ça je joue la diva ?! On me dit froide, sans cœur. Bah... C'est peut être pas si faux après tout, étant donné toutes les bizarreries que j'utilise pour mes mixtures. Mais n'allez pas penser que je suis injuste, ceux qui viennent me voir, ne viennent que, jusqu'à présent pour des sujets tellement futiles...

  • Ta façon d'être: Mon masque de calme plat, de femme sans sentiment me va bien. Je ne montre que peu ce que j'éprouve réellement. Ne me montrant réellement qu'à ceux qui gagnent... VRAIMENT ma confiance, ou ceux qui partagent mes buts. Quoi ? Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, tout ça tout ça... Pour finir, je dois avouer que je suis une femme sans complexes, qui s'assume. Quoi ? Les méchants, c'est sexy à ce qu'y parait... Mais ça c'est un bruit qui court hein. Allez savoir si ça marche vraiment...

  • Ta façon de penser: Penser d'abord au profit que ça pourrait m'apporter, avant toute chose... C'est mon dada. Bon... à part pour la jeune demoiselle que j'ai trouvé dans le brouillard sur le pas de ma porte. La même belle au bois dormant qui se repose depuis déjà un petit moment dans mon antre.

  • Tes espoirs et tes craintes: Les espoirs... Les craintes... Tout est chamboulé, lorsqu'on perd ce à quoi on tient plus que tout. Je suis donc prête à tout pour obtenir ce que je veux. Et je ne crains pas la mort. Je n'ai plus personne à protéger... On peut donc dire que j'avance sans ce qui pourrait vraiment me qualifier de... "vivante".

  • Tes objectifs:Aucun... si ce n'est rependre et communiquer le feu qui me brûle chaque jour un peu plus. Cette lave surnommée haine.



~ Il était une fois...ta Vie ~

Elle était là, devant moi. Ses yeux, papillonnants comme ceux d'une biche. Avant d'arborer une moue boudeuse digne d'un gamin de 4 ans. J'étais déjà exaspéré par ce petit bout de femme.

« vu le prix que je paye, j'ai le droit de savoir ce que contient cette potion qui va « me rendre ma jeunesse » madame ! »

Je plissais les yeux, faisant claquer ma langue contre mes dents, d'agacement. Avant de lui offrir un grand sourire, laissant mon doigt tourner autour du couvercle du bocal qui contenait la dite mixture qu'elle devait avaler.

« Rappelez moi ce que vous m'avez dis lorsque vous avez dit lorsque vous avez passé ma porte ? »


Elle me répéta toujours la même chose « Je suis prête à TOUT pour retrouver ma jeunesse. Tellement ridicule... Tellement idiot. Je caressais du bout du doigt mon petit bocal.

« Le cœur d'un nourrisson est gonflé des pulsions de vie... Il rallongera votre vie, c'est un bel élixir de jouvence que je vous offre là. »

Je la fixais. Elle fit une moue horrifiée. Pauvre petite biche. Comme si je venais de lui planter un careau en plein cœur. Mais le prix était fort quand on voulait le meilleur. Je n'avais plus confiance en l'humain, depuis que ces produits immondes et interdit jonchaient mes étagères.

« Très bien. J'accepte ! »

ça ne m'étonnais même pas. Je lui offrit un sourire agréable. Mielleux au possible. Et purement commercial. Tendis qu'elle me remis un sac d'or que je saisis et elle repartie, sa soupelette sous le bras. Vous pensiez que je bluffais ? Non... Je ne bluff jamais. Je me rendais ensuite au chevet de cette fille que j'avais recueillis. Lui caressant doucement le visage. Elle avait encore les yeux grands ouverts, dans le vide. Je saisis le tas de papier qui était là, sur la table. Avant de sortir. Cette maison était isolée des autres. Tu parles, qui voudrait de la « monstrueuse hideuse et ignoble sorcière pourpre » c'était les chuchotements des villageois. Mais je n'étais pas une sorcière, j'étais juste une femme au cœur brisé, jouant avec la vie, avec la mort, et vendant son ignoble marchandise. Je m'assis devant une pierre tombale. « Bien aimé Marina » était ce qui était inscrit. Tendis que des jouets jonchaient le sol. Je m'y assis, seule. Ma fille... Mon unique enfant. Sous terre, à mes pieds. De nouvelles larmes coulaient, avant que je ne les chasses. La maladie... La maladie l'avait emportée. Mais ces villageois, pleins de sourires, tellement heureux que les leurs aient survécus... Ma fille ? Ils l'avaient isolée. Elle était morte seule. Et après... Après ils m'avaient parlé de la volonté de Tiamat, de la déesse... De ramener ma fille auprès d'elle. Qu'il fallait que je me réjouisse pour ces gens qui avaient survécus. Mais qui me rendrait ma fille ?! Qui ?! Alors mon cœur en deuil s'était petit à petit rempli de haine et de rancœur. Doucement mais surement. Et j'étais devenue la vile créature qui vit à l'écart du village. J'avais hurlé pendent des jours entiers, devant cette tombe. Avant de finalement décider de vivre avec cet être disparue. Je vivrais tout le reste de mon existence avec la mort de cette enfant. Je sentais comme elle avait été seule dans ces derniers instants.

« Marina... Je viens avec des nouvelles, mon enfant. Je vais te raconter tout ça. »

Face à cette pierre, j'avais installé une vielle chaise à bascule. Je m'installais doucement dans ce siège, me balançant dans un grincement rassurant. Tant pis si je mourrais le cœur dévoré par ma rancœur. Tant pis si je n'avais plus visage humain. J'avais décidé à la mort de la petite de ne plus vivre... Mais la mort est trop simple, et ça aurait fait plaisir à tant de gens... Je dépliais mon papier, me mettant à lire, d'une voix douce. Remplie d'amour. Ma fille... C'était la seule personne qui avait droit à autant de considération.

« Tu sais... J'ai eu pas mal de clients. Ces temps ci ils se bousculent au portillon. Mais il s'est passé pas mal de petites choses. J'ai recueillie une jeune fille qui s'était évanouie sur mon porche. Quand elle a rouvert les yeux... Son regard était vide. J'ai fais venir pas mal de monde, qui me devaient un service. Tu vois ? Ça sert de se faire un petit carnet d'adresse. C'est finalement une vieille qui se disait chaman qui a mit le doigt sur ce dont souffrait la gamine. »

Ouais et c'était pas super charmant. J'ignorais ce qui lui était arrivé, et qu'importait ce que je la faisait ingurgiter... Elle n'avait pas tilter. Ce n'était plus qu'un pantin de chaire et de sang. Peut être devrais-je songer à la tuer ? Les dragons... On pouvait faire beaucoup de choses avec ce genre de corps. Mais je voulais encore essayer quelques petites choses.

« La femme a raconté qu'elle n'avait plus d'âme qui la lie à ce monde. Que son esprit était mort, et... Que son corps restait malgré tout vivant... J'ai été d'abord surprise. Mais ça se tient. J'ignore toujours ce qu'elle faisait sur mon porche, ni ce qui lui est arrivé. Enfin... Nous sommes désormais quatre... Mais seulement deux possèdent une âme... C'est triste. Des fois je me sens triste. Des fois j'ai mal au cœur, mais je me rappelle ces villageois, je me rappelle ce qu'ils ont fait... Et alors tout va mieux. Je pense... Qu'il ne sert à rien de se faire aimer des autres. La peur les empêche de déranger. J'ai trouvé un nouveau jouet au marché cette semaine. J'ai pensé qu'il te plairait ma chérie. Ta maman qui t'aime. »

C'était un mal nécessaire. Un mal pour ne jamais oublier le mal qui m'avais été fait. Et pour ne jamais oublier ma fille. Je vous avoue que... Son visage commence petit à petit à se flouter dans ma mémoire. Pourtant... Cela fait plus de vingt ans... Mais les plaies sont toujours à vif. Forcément... Quand on y verse du sel dès qu'on le peut... J'avais creusé la tombe, fait en sorte qu'elle soit creuse. Je repliais la lettre, et la glissais par la petite fente. Là où elle rejoint, paisiblement les autres. Je caressais doucement la pierre. Avant de déposer devant un tout petit cheval de bois. Il tenait dans ma main... Mais les détails sautaient aux yeux. Un travail de qualité. Je me relevais. Avant de voir un petit éclair roux se glisser entre mes jambes. L'animal me regarda un instant. Avant de se faufiler par la porte ouverte. Oui j'avais dis quatre. Le goupil me tenait compagnie quand il le voulait bien. Je rentrais dans la maison, laissant le jardin aussi silencieux qu'un cimetière. Une épave vivante, une femme incroyablement belle, qui avait tout pour être heureuse, et plaire. Mais la déesse décide. Et la déesse partage. Elle partage ses peines, elle partage sa rancune.


~ Et pour finir... ~

(les champs marqués d'une * sont à remplir, merci!)

Ton Prénom/Surnom: Kunkun <3
Ton âge réel: 20 ans !
* Comment as-tu connu le forum? J'ai rencontré une ch'tite fée, elle m'a donné l'adresse !
* Comment est-ce que tu le trouves? Sympatoch et convivial
* Une idée d'amélioration? J'y réfléchis encore !
* Ta fréquence d'activité: Je passe tous les jours ^^
[/quote]


Dernière édition par Houna le Ven 17 Oct - 5:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Maître Herboriste ~ Euh...XD


Messages : 93
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 58
Localisation : Dans ma boutique ~
Lié à : Miyu

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Mer 15 Oct - 18:49

Hum hum...Je suis convaincu que nous pourrions faire des merveilles en travaillant ensemble ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Mer 15 Oct - 19:09

Moi de même cher collègue fufufuh~
Revenir en haut Aller en bas
Iriss Eyewind
Sorcière des Mers ~ Pieuvre


Messages : 68
Date d'inscription : 05/05/2013
Localisation : Là où tu ne veux pas que je sois, et surtout sous le lit de Sekihan
Lié à : //

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Jeu 16 Oct - 17:36

Tiens, après l'herboriste, voisin la dames aux mille potions...je vais bientôt être au chômage >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerandir
Sirène - Roi déchu ~Virgin Eater~


Messages : 97
Date d'inscription : 06/05/2013
Localisation : Dans les fesses de Syosei~♥
Lié à : Syôsei

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Jeu 16 Oct - 20:06

Ah ! La naïve petite de hier soir... Ma chère Iriss, il faut que je vous raconte ! Cette petite dévergondée a essayé de m'assommer avec une poêle ! Non mais rendez vous compte, une poêle ! Où va la jeunesse, c'est moi qui vous le dit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syôsei Shiomizu
Humain - "Rape Meat" officiel d'Aerandir


Messages : 33
Date d'inscription : 05/05/2013
Lié à : Aerandir

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Jeu 16 Oct - 20:45

Dommage qu'elle ait raté son coup >.>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Jeu 16 Oct - 20:50

Ho mais nooon Iriss ! On travaille différamment voilà tout !

Hm... *fixe Aerandir* C'était pour votre coeur vous le savez très bien ! Ainsi qu'une soupe de nageoire de sirène, mais si je veux arriver un jour mon coup... Il me faudra une master ball plus grosse poêle ! (XD J'y arriverais peut être un jour Syo !)
Revenir en haut Aller en bas
Iriss Eyewind
Sorcière des Mers ~ Pieuvre


Messages : 68
Date d'inscription : 05/05/2013
Localisation : Là où tu ne veux pas que je sois, et surtout sous le lit de Sekihan
Lié à : //

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Jeu 16 Oct - 22:17

En effet les jeunes de nos jours ne savent même plus frapper pour mettre hors d'état de nuire...franchement...où on le fait et on réussi on ne fait rien.
Mais enfin mon beau Roi, une poêle n'est pas assez bien pour vous...mais je pense qu'il est inutile de courir après le cœur de notre princesse royal...il est beaucoup trop demandé...

Finakement, je suis peut-être pas encore au chomage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuhei
Fils de Tiamat ~ Enfant maudit


Messages : 79
Date d'inscription : 03/02/2014
Localisation : Dans tes pires cauchemars
Lié à : Yurei

MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Dim 21 Déc - 22:49

Je valide et lock la fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chez Houna, potion, filtres, et... Autre    Aujourd'hui à 20:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Houna, potion, filtres, et... Autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» potion de boost des familiers
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» visite chez le gynéco
» Chez le Forgeron
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La malédiction des Âmes :: Les Archives Sacrées :: Les registres des clans :: Les registres poussiéreux-
Sauter vers: