AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sytyr [done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sytyr [done]   Jeu 20 Juin - 20:12

~ Qui es-tu? ~

Nom: Superbi
Prénom: Sytyr
Surnom: Maître
Age:



  • Réel: 362 ans
  • Apparence: 28


Sexe: Homme. Et actif.
Clan: Dragon
Rang Demandé: Membre du conseil

Informations de Vie:


  • Lieu de Vie: Nessiah
  • Lieu de Naissance: La cité des dragons, dans des draps en soie
  • Date de Naissance: 5 août
  • Signe Astrologique: Lion




Pouvoirs: Transformation, Intimidation, Capacité à voler, Capacité a voir l'avenir et le futur dans certains de leur rêves, maîtrise mineure sur l’élément du feu et de la terre (plus d'affinités avec le feu), ouïe très fine.
Explication du niveau de pouvoir: Comme les siens, il voit ce que d'autres ne voient pas. Mais lui, son don a une variante assez importante: ce n'est pas l'avenir ou le passé qu'il voit, mais plus précisément les secrets des autres. Evidemment, ca fonctionne par proximité. Plus il connait une personne, plus il la fréquente, plus ses visions seront centrées sur lui ou elle. Parce que oui, ses visions sont à l'état conscients, ce qui implique des malus : quand elles arrivent, il est en état de transe, et donc totalement vulnérable le temps que le dit secret se dévoile, et selon l'intensité, il peut passer de la légère gêne à la migraine atroce. En plus de cela, en cas de guerre ou de complot majeur, les visions se faisant très fréquentes et assez longues, il lui arrive de perdre la vue le temps qu'elles s'arrêtent et que tout redevienne normal.

Armes: Il a une armée de serviteurs, nuance. Mais il est très bon au maniement du fouet et du fleuret.


Votre Avatar: Bonne question
Code: C'est l'histoire d'un papillon...


~ Comment la Déesse t-a-elle façonné? ~


  • Tes cheveux: Blonds. Variant entre le cendré et le platine, ils changent avec la lumière et l'intensité d'exposition. Enormément de reflets et de mèches, la nuance de blond est difficile à estimer.
  • Tes yeux: Oscillant entre bleu et gris, ils sont souvent froids et calculateurs. Cependant ils expriment très rarement de la cruauté ou de la méchanceté, chose qu'on ne soupçonnerait que peu au premier abord.
  • Ton visage : De visage, on peut dire qu'il est magnifique. Les traits fins, la peau parfaite... Une vraie poupée de porcelaine. Après, pour les expressions... Il y en a peu. Souvent de l'amusement, de la moquerie, parfois de l'irritation, son spectre émotionnel n'est pas franchement affiché sur sa belle face.

 


  • Ta couleur de peau: D'un blanc pur, il lui arrive de tirer sur le joliment doré.
  • Ta taille: Un mètre soixante-quinze. Certains de ses confrères le traitent de petit, lui il les ignore.

 


  • Ta corpulence: Fine. Il est, certes, musclé, mais ce n'est pas son premier atout. On voit qu'il n'est pas faible, mais tout son corps est plus en finesse et en élégance qu'en force brute. N'allez pas croire qu'il est faiblard, au contraire, vous risqueriez de ne pas vous en remettre.
  • Ton style vestimentaire: Assez repérable. Beaucoup de cuir, de soie, de satin, ce sont souvent des vêtements près du corps et pourtant ne laissant que peu de part à l'imagination... Et faciles à enlever. N'allez pas penser pour autant que c'est vulgaire. Il faut savoir bien porter les choses.
  • Un signe particulier? Deux belles cornes, des yeux fendus, de belles griffes, ses ailes qu'il cache en se concentrant bien (notons que pendant ses "crises" elles sotn bien sorties et présentes, faut pas déconner), et une ligne d'écailles qui lui descend des ailes aux reins. Et un caractère hyperpossessif et une tendance à amasser les trésors. Comment ca ca rentre pas ici?

    ~ Comment penses-tu? ~
  • Tes Qualités: Bon organisateur, très bon maître. Si, c'est une qualité. Il est très protecteur. Si il n'hésite pas à punir, il est le seul à pouvoir le faire. Très bon instinct d'affaires, il a un véritable don pour flairer les bonnes occasions. Il est extrêmement attentif aux détails et aux sentiments des autres, même si ce n'est pas pour autant qu'il les prend en compte. Très bon amant au lit, et partisan du plaisir partagé en n'importe quelle circonstance tant que c'est dans un lit. Et curieusement, il a un sens aïgu de la justice. On expliquera ca plus en détail plust tard.
  • Tes défauts: Manipulateur. Très manipulateur. Egoïste aussi... Encore que, disons qu'il évolue dans un monde où il y a lui, quelques supérieurs, et tout le reste. Sachant que le reste est considéré comme une propriété de valeur. Et il est débauché. Il n'est pas nymphomane, il est capable de se passer de sexe. Mais il se trouve que, sinon, il est pire que "bon vivant". Le monde défile dans son lit. Mais attention, il ne quémande pas. Et il ne forcera jamais quelqu'un, il a sa fierté. Parce que oui, on peut facilement dire que Sytyr est un parangon d'orgueuil. Oui, c'est un connard, et il le sais parfaitement. Et ca ne le gêne pas le moins du monde.
  • Ta façon d'être: Il a une obsession: les trésors. Sytyr est un collectioneur, un vrai, et il passe sa vie à collectionner. L'or, les belles pièces, les manuscrits rares, les oeuvres d'art... Et surtout les autres. Les corps qui se démarquent par leur beauté, les êtres originaux par leurs caractéristiques physiques, des courtisanes particulièrement douées... Sytyr aime la diversité, et il aime s'entourer de tout ce qui est rare et beau. Et il n'hésitera nullement à commettre les pires atrocités pour obtenir ce qu'il veut.
  • Ta façon de penser: En bon dragon, il pars du principe qu'il y a une hiérarchie claire dans ce monde. Cependant, contrairement aux siens, il voit les choses différemment : si les dragons sont supérieurs, ce n'est pas par leur naissance ou leur ascendance divine dont il se fout royalement. L'important, c'est la puissance. Ils sont plus forts, donc ils sont au dessus. En partant de ce principe, il n'hésite pas à affranchir ses esclaves les plus méritants, ou ceux qui se sont montrés particulièrement efficaces. Cependant, il n'est pas idiot : la plupart du temps, il n'affranchit que ceux qui resteront à ses côtés. En effet, le dragon sait que le meilleur moyen de gouverner, ce n'est pas la peur ou la force : c'est l'amour. De fait, c'est un très bon maître. Juste, attentif, généreux, surtout quand on ne s'y attend pas, il a su créer un caractère d'enfant roi, mais surtout un enfant quoi auquel on s'attache. Et ca marche, sur la quatre centaine qu'il gère, il n'y en a qu'une dizaine par siècle qui tente de s'enfuir. Cependant, il ne tolère pas la trahison. Le premier qui fais un écart en paiera le prix cher. Et ce n'est pas nécessairement sa vie. Il ne faut pas oublier que tant qu'ils sont esclaves, ce ne sont que des objets animés. Une fois libérés, il n'a cependant aucun mal à les considérer comme des êtres vivants, et souvent, curieusement, ses affranchis sont souvent traités comme des égaux. Dans la mesure du raisonnable puisqu'ils travaillent pour lui.
  • Tes espoirs et tes craintes: Sytyr ne supporte pas l'abandon. A différencier de la solitude, c'est bien pour cela qu'il s'est créé un harem de serviteurs et qu'i lfait en sorte qu'ils l'aiment et lui restent fidèles même lorsque leur collier de servitude a été ôté. D'ailleurs, malheur à celui qui osera effleurer SON trésor sans qu'il en donne la permission. Il ne faut jamais ennuyer un dragon, sauf si on en est un encore plus puissant. Etant manipulateur au possible, il vit très mal le fait qu'une situation ne tourne pas comme il l'avait préparé, et de fait il lui arrive assez souvent de bouder quand ca arrive.
  • Tes objectifs: Garder son titre de détenteur du plus grand harem de la cité et accroître paisiblement sa collection. Contrairement aux siens, il voit le fait de mêler les lézards aux dragons d'un bon oeil : ca permet, d'une part, d'avoir des pièces de collection potentielles sous le nez au lieu de les chercher partout, mais surtout parce que, comme les rongeurs pour les chauves souris, il estime qu'ils ont une utilité certaines et peuvent accomplir des tâches laissées à l'abandon car jugées indignes par ses frères. Il se souvient avoir entendu un jour le patriarche évoquer celà à mots couverts, du coup il compte l'étudier discrètement pour voir si il y a peut être une chose à creuser dans cette direction. Etant membre du conseil, il compte aussi garder sa position.  




~ Il était une fois...ta Vie ~

Sytyr est né dans la soie, le luxe et l'opulence. Ses parents, deux dragons fiers et forts, étaient tous deux membres du conseil et reposaient sur une belle montagne d'or qu'ils faisaient fructifier grâce à leur instinct, leur position et deux ou trois extorcations de ci, de là. On peut deviner aisément qu'ils n'allaient pas s'abaisser à changer les couches et écouter pleurer un nouveau né, ainsi son éducation fut confiée à Kayla, une esclave qui l'éleva. En parallèle, il lui fut offert son premier serviteur. Son nom était Lyra. De six ans son aînée, elle aurait pu être une dragonne respectable si seulement sa famille n'avait pas été condamnée à la déchéance et la servitude il y a déjà plusieurs générations pour avoir tenté d'ourdir un complot. Sa famille avait bien sûr flairé le blon filon et avait récupéré ces esclaves qui, en plus d'être beaux seraient très forts et incroyablement rares.

Depuis tout jeune il avait déjà le goût des choses précieuses. Entouré de Kayla et Lyra, il trouva avec elles la présence familiale que ses parents ne lui apporteront jamais.

Chaque année, ses parents lui offraient un nouveau serviteur, rigoureusement surveillé pour qu'il n'abîme pas leur précieuse progéniture, avant tout considérée comme investissement à long terme tant qu'il n'aurait pas passé le test de compétence avec succès.

Ce fut plus une formalité qu'autre chose pour lui. Alors il eût droit à deux serviteurs au lieu d'un seul pour son anniversaire, et il eût le luxe de les choisir lui même. Il prit un homme, Ul, un lézard utilisé comme mercenaire, et un homme-araignée aux traits magnifiquement fins.

L'amusement était terminé. Maintenant qu'il était officiellement un dragon, il était temps pour lui de passer aux choses sérieuses. Kayla lui enseigna tout ce qu'il y avait à savoir. Géographie, histoire, sciences, magie, mathématiques, et surtout, avant toute chose, politique. En même temps, Ul lui apprenait à se battre tandis que la mère de Lyra, affectée au service de sa mère, lui enseignait comment dévelloper ses pouvoirs et s'en servir le plus vite et efficacement possible.

Aucune inquiétude à avoir, il fut excellent élève. Très mature pour son âge, il était avide de connaissances, et Lyra, nymphomane assumée, lui apprit bien vite aussi tous les mystères du corps féminin et les joies du sport de chambre. Il y prit assez vite goût puisque, pour les années suivantes, il ne prit que des esclaves remarquables par leur beauté. Hommes et femmes d'ailleurs.

Il était très habile. Tous ses serviteurs, sans exceptions l'adoraient. Toujours généreux avec eux, il veillait à ce qu'ils soient correctement nourris, qu'on leur donne toujours des vêtements neufs et beaux, et il leur offrait souvent spontanément des cadeaux. Lyra, plus particulièrement, avait décrété que le jeune maître était son petit frère, et en plus de surveiller d'un oeil mauvais quicquonque serait suceptible de lui faire du mal, il s'installa entre eux une complicité amusée qu'il ne partage avec personne d'autre.

 

Arrivé à ses vingt ans, ses parents estimèrent qu'il était temps pour lui d'être utile. Et il estima qu'il était temps pour lui d'être libre. Ses géniteurs mourrurent tristement d'une intoxication alimentaire, et Sytyr se retrouva riche, orphelin et membre du conseil, tout cela dans une seule journée. Ses confrères virent là une occasion de récupérer un peu de pouvoir et tentèrent de le manipuler, puis de le supprimer quand la première option se révéla impossible. Les assassins se heurtèrent à une garde personnelle particulièrement motivé, et depuis ce jour, les relations entre Sytyr et les autres membres du conseil restent parfaitement cordiales.

Son pouvoir n'est pas écrasant par rapport à d'autres, et il ne tente pas de se hisser plus haut qu'il ne l'est déjà. Il prend son temps, consolide ses acquis... Et il renforce son emprise sur les autres. Son don, en grandissant, s'est éveillé. Et si il lui a fait vivre l'enfer, depuis il sais en tirer tous les avantages possibles, et ainsi il utilise tous les moyens de pression qu'il en retire sur ses confrères haut, ou bas d'ailleurs, placés.

 

Les années passant, il affranchit Ul. Celui-ci choisit de rester, et il devint le chef de sa garde personnelle. Lyra devint dans la foulée libre également, et gère à présent l'intendance du manoir et de son harem d'une main de maître. Cependant, à force de collectionner les gens, il en est venu à manquer de place. Ainsi il a cru bon de se faire construire un immense manoir en extérieur de la cité. Situé sur Maïwen, elle s'étend très loin. Ayant trop d'argent pour savoir quoi en faire, l'organisation de sa "maison" se fait comme une ville en miniature. En effet, les quartiers des domestiques et le harem ont tellement gagné en importance qu'ils sont presque aussi grands sur la maison elle même. Il y passe beaucoup de temps, s'amusant, chassant, baisant et traquant. Etant en marge de la cité, il est également à l'abri des comploteurs et des observateurs indiscrets... Même si il garde un pied-à-terre dans la cité pour y continuer les affaires courantes et les intrigues. Les suivent tout le temps les six membres de sa garde et quelques "jouets" choisits en fonction de ses humeur.

 

Mais récemment, il y a eu comme du neuf. Alors qu'il dînait chez un "ami" (notons qu'ils ne partagent en guise d'amitié que des intérêts communs et plusieurs tentatives avortées de faire tuer l'autre), il rencontra son lié. Inutile de mettre des mots dessus, en le voyant il su que c'était lui. Un esclave, apparemment utilisé comme guerrier. Qu'à cela ne tienne, il était bien trop dangereux de le laisser sans surveillance. Ainsi une sombre affaire de meurtres et de complot envers le patriarche éclatat, et ce triste ami fut exécuté en place publique de façon exemplairement atroce. Sa pauvre maisonnée étant désertée, Sytyr qui figurait sur le testament se proposa humblement pour disposer du bâtiment, des esclaves et des statues en onyx qui encombraient les lieux sans qu'on sache quoi en faire.

 

Que voulez vous, sa générosité le perdra.

 

~ Et pour finir... ~

Ton Prénom/Surnom: Eden
Ton âge réel: ... que le temps passe vite ~~
Comment as-tu connu le forum? La rtm, créatrice de lien social depuis 1890
Comment est-ce que tu le trouves? Grand
Une idée d'amélioration? Déjà évoquées
Ta fréquence d'activité: Je vous aime \o/
Revenir en haut Aller en bas
 
Sytyr [done]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La malédiction des Âmes :: Les Archives Sacrées :: Les registres des clans :: Les registres poussiéreux-
Sauter vers: