AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]   Mar 13 Aoû - 20:15

~ Qui es-tu? ~

Nom: Paledir

Prénom: Keiran Anael Catalen

Surnom: /

Age:


  • Réel:25 ans
  • Apparence: Bah 25 ans



Reincarnation? (uniquement pour les habitants de Gaïa)

Sexe: Mâle

Clan: Humain

Rang Demandé: Joaillier perdu

Informations de Vie:


  • Lieu de Vie:Nessiah
  • Lieu de Naissance: Gaia
  • Date de Naissance: 18 octobre
  • Signe Astrologique: scorpion



Pouvoirs: Aucun a noter mis a part une capacité d'adaptation propre a l'humain.

Explication du niveau de pouvoir: L'envie de vivre c'est plus fort que tout.

Armes: Des dagues, un set de 4, dissimulé... a des endroits parfois.. insoupçonnés.

Votre Avatar: Ren Jinguji de uta no prince sama

Code: [mais oui il est bon]

~ Comment la Déesse t-a-elle façonné? ~



  • Tes cheveux: Il sont brun-roux, disons que ce n'est pas un brun tirant vers le noir mais plus vers le roux donnant un aspect plus chaleureux, bien que plus étrange, les reflets au soleil pouvant parfois faire penser a une sorte de feu.
  • Tes yeux: Comme une jeune rivière de plaine qui n'a pas encore la force de muer en torrent insaisissable et se jeté dans la grande mer. Comme un cour d'eau calme et sage d'une foret centenaire, ils sont d'un bleu eau, sans etre azuré.  
  • Ton visage: Plutôt lisse, mature aussi, son visage fait son age, si l'on peux dire. Des rides d'expressions? Peu, son visage n'en montre pas beaucoup. Keiran a tendance a énormément relativisé la vie, la ramenée a sa plus simple et logique expression. Appréciant les choses comme elles viennent sans réelle joie, ni réelle colère ou tristesse. Ses émotions passent surtout dans les yeux. Même si on peux voir des sourires, amusé, souvent moqueur.
  • Ta couleur de peau: Eh bien il n'est pas noir, ni bronzé, il se situe dans la moyenne d'une peau claire sans être blanche comme un reste de laitier. C'est un type de peau normal pour quelqu'un né en dans le nord de Gaia.
  • Ta taille: D'une taille normale, il mesure, un mètre 87. Et il ne s'en pleins pas, ça lui va très bien lui.
  • Ta corpulence: Ni maigre ni trop imposante, une carrure un poil moins musclé que ce que l'on pourrais s'attendre, en même temps, il est joaillier, pas boxeur. On notera les mains et doigts fin pour la précision.
  • Ton style vestimentaire: Style? Bof il en a pas vraiment, tant que ça couvre ce qu'il faut, que c'est agréable a l'oeil et pas trop couteux...
  • Un signe particulier? Mis a part un tatouage dans le dos, caché rien du tout.



~ Comment penses-tu? ~



  • Tes Qualités: Il est honnête, très honnête, trop honnête peut être pour sa propre survie, après tout, vendre et travailler presque a l’œil juste pour la beauté de la chose, c'est peut être trop gentil et surtout trop généreux pour être adapté à Nessiah. Très sensible aussi, vraiment, a un point qu'on n'imagine pas derrière son plus grand défaut.
  • Tes défauts: Il est méfiant, très méfiant, disons qu'il peux paraître gentil, sociable, de loin. Au final il est froid, et ne parle que s'il en a besoin, pour commercer ou bien prendre commande. Il essaye d'avoir le moins de lien affectif possible, parce qu'il a toujours vécu ainsi.
  • Ta façon d'être: Souvent froid, distant, il a développer une carapace aux sentiments humain, parce que les sentiments font mal et il est bon de les oublier dans un coin en attendant que ça passe, donner le cours a tout ça c'est trop, et puis il a appris a agir ainsi pour réussir a rester debout.
  • Ta façon de penser: Que l'etre humain est le pire des tare de l'humanité? Ca oui, il e s'en cache pas et oui il se comprends dedans. Il ne s'en cache pas non plus. Que les femmes sont des sangsues, oui aussi. Il pense souvent a son travail qui lui apporte une grande sérénité, mentalement il est calme et serein.. tant qu'il n'a pas de contact social.
  • Tes espoirs et tes craintes: Il a l'espoir de trouver dans ce nouveau monde qui l'a attiré ce qu'il cherche. Il ne sais pas ce qu'il cherche c'est vrai, peut etre le bonheur; peut etre enfin savoir ce qu'est l'amour, peut etre autre chose.. il a juste l'espoir de le trouver. En revanche il a la crainte que ce monde soit aussi pourri que l'autre et qu'il se doivent de s'enfermer a nouveau. Il aime beaucoup le calme mais l'enfermement provoqué lui fait mal, il en a un peu peur.
  • Tes objectifs: Pour le moment, s'installé avec son commerce de joaillerie et voir venir ce qu'il se passera



~ Il était une fois...ta Vie ~


Tout commence dans une petite ruelle, un faubourg d'une grande ville dont l'importance et égale a une feuille tombant a l'automne. Nous nous trouvons devant un orphelinat, ou plutôt un centre d'abandon ecclésiastique, comme ceux qui existe depuis des centaines d'années. En bref, cette femme, débraillée, un regard un peu terrifiant, doré et fou, viens de déposer un paquet devant cette lourde porte de bois. Un paquet remuant, qui ne fait pas de bruit. Elle s'en va une fois fait son dépôt, en courant comme une voleuse pris en flagrant délit. Mais ce n'est pas cette jeune femme qui nous intéresse, loin de là. Son rôle dans l'histoire se limite a l'acte de naissance. Son nom n'a pas d'importance, son visage se limite a un éclat doré flou et lointain.

Revenons donc au paquet remuant, silencieux, il n'y a pas de pleurs, c'est un bébé trop occupé a observer autour de lui, il n'est pas très grand, cinq mois peut être, pas beaucoup plus, et il regarde l’éclat de la lune sur cette poignée ronde et remuante, c'est beau cet éclat. C'est au matin qu'il commença a pleurer, le froid commençait a mordre a travers cette couverture désormais humide. Alertée, une jeune sœur de la paroisse vint ouvrir.. Étonnée de ne pas voir de parents, elle recueillie cependant le bébé au sein de la petite église, ou quelques jeunes enfants se trouvaient déjà. La plupart étant des demoiselle, et ce bébé ci, un petit garçon.

Ce n'est pas tant le sexe du bambin qui donna du fil a retorde a la mère supérieure quant a sont acceptation, mais plutôt la couleur spécifique de ses yeux, dorée tel ceux d'un dragon. Apres avoir longuement interroger Tiamat pour être sur que l'enfant n’était pas envoyé par le démon le plus infâme, elle décida de le gardé.. mais aussi de lui imposer une marque, après tout, dragon, Tiamat, c'était lié non? Elle lui fit donc tatoué le seau du dragon dans le dos.


Des années plus tard, nous retrouvons ce même enfant, il a désormais 14 ans, son nom? Keiran, il n'a pas de nom de famille, pour la bonne raison qu'il n'a pas de famille, le nom d'usage qu'il utilise pour les cours est celui de la paroisse. Il a grandit bien sur, dans l'église qui tombe presque en ruine. A l'école, il a de bon résultat, mais on ne le voit jamais avec les autres, il semble distant de tout. Bien sur, a cet age et a cette époque les demoiselle sont souvent empressée, et ce garçon qui possède un charme attirant du fait de ce mystère ambiant, en plus de l'originalité de son regard est une proie de choix, il y a droit tout les début d'année, d'autant que cette année ci, les soeurs l'ont changé d'école pour la toute nouvelle qui vient d'ouvrir, ou on leur a donner des places pour les orphelins.

Il y est donc aller, le chemin a pieds prends 25 minutes, a travers le quartier riche. Il ne l'avait jamais visité avant, il n'y prêta pas attention les premiers jours, occupé a lire un des livre de la bibliothèque municipale. Pas plus qu'il ne prêtait attention aux élèves, certains hautement sur d'eux et de la position de leur parents qui bien sur trouvait drôle de s'en prendre aux pauvres enfants sans parents. IL était le plus vieux des orphelin venant ici, souvent ceux de la paroisse venait vers lui en pleurs. Il ne les consolait que peu, il n'avait jamais appris a le faire, pas plus qu'il avait appris à pleurer de ce genre de pression. Il se contentait de leur conseiller d'être plus fort, qu'ils étaient idiots et que pour aller mieux il suffit de les ignorés.

Ça marcha les premiers tant, jusqu’à ce qu'ils comprennent que le "grand frere" des pauvres changeait leurs victimes en rebelles, ils lui tombèrent tous dessus, un soir, a peine deux mois après le début des cours. Et pourtant l'issu de la confrontation ne fut pas celle espérée, ils étaient certain de lui faire peur, mais il ne montrait rien, les fixant tour a tour dans les yeux, leur créant un certain malaise, il était bien plus mur dans sa tête qu'eux, ça il le savait, chaque enfant de la paroisse l'était plus, a force de se débrouillé par soi même, d'affronter les moquerie, les brimades, de choisir une voie plus adulte pour survivre. Ils ne réussirent même pas a le faire reculer d'un pas, pas plus qu'ils n’arrivèrent a l'effrayer en tentant de le frapper, ils n'avaient jamais remarqué non plus la force d'un regard et d'un silence. Keiran n'était pas violent, loin de là, les soeurs lui feraient passer un sale quart d'heure, mais il lui suffisait souvent, face aux enfants de les fixer durement dans les yeux pour s'imposer.

En revanche, ça l’embetait d'avoir de tels yeux pour d'autres raison, notamment les demoiselles  qui cherchaient pour la plupart, et nous parlons d'un certain groupe de femelle, a capturé ce jeune sauvage, indompté et mystérieux. Il les renvoyait toutes sans exception, sans méchanceté non plus. Ca ne l'intéressait tout simplement pas. Et le manège continua dans ce collège lycée jusqu’à ses 17 ans. La, les filles se faisaient plus pressante et lui moins conciliant, moins gentil aussi. Pourtant, par miracle, une demoiselle avait réussi a passer les barrières, pas au point d'etre une petite amie non, d'ailleurs elle ne l'avais pas souhaiter. C'était la seule a être venue vers lui, écouté son speech de refus avant de rire et répondre simplement "Non je veux juste te comprendre, savoir si tu arrivera a sourire un jour, alors tant que je l'aurais pas vu, je reste". Et c'était parti de là, il l'avait repoussée, il lui avait presque crier dessus.. avant de se résigner, elle n'avais pas lacher, elle était jalousée d'ailleurs, depuis toute ses années, Keiran avait une chose qu'il n'avait encore jamais eu, une amie sincère.

Un soir d'ailleurs, Liane, décida de rentrée avec lui pour un devoir commun, ils passèrent tout deux par le quartier riche, comme a chaque fois, Kei n'avait jamais vraiment regarder les maison. Elle l’arrêta devant celle en construction, les propriétaire emménageaient.

Tu as vu ça?

Hm? Quoi?

La, les bijoux, ils sont magnifiques!!

Il regarda la caisse désignée et resta fixé sur les éclat qui s'en dégageaient, cette caisse fut ensuite levée par la femme visiblement propriétaire du stock, dont une bague s'échappa, Keiran ne fut pas long a la rattrapée.. et il pris le temps de fixer l'objet, plus que l'objet d'ailleurs, la pierre. Un magnifique éclat rouge, brillant sous le soleil. C'est liane qui le secoua.

Va la rendre, espece de voleur.

Ca va...

Il posa son sac de cours et entra sur la propriété, il couru a travers l'immense pelouse jusqu'a la jeune femme qui ressortait.

Madame, vous l'avez faites tombée.

Il tendait la bague et fixa la propriétaire qui en faisait de même, il le remarqua vite, pourtant il n'y avait dans les yeux de cette riche personne ni attirance insensée, ni peur étrange, plutôt une sorte d'étonnement fasciné. Il vit aussi qu'elle fini par tourné les yeux vers l'écusson de la paroisse, il remarqua le haussement de sourcil et son sourire avant qu'elle reprenne la bague.

Attends moi la.

Elle rentra dans la maison et ressorti deux minutes plus tards pour lui mettre un collier, une ambre au centre.

Merci jeune homme, va maintenant.

Mais le..

Va te dis-je, tu ne veux pas m'énervée

Il ne compris pas, mais pour la première fois de sa vie, il eu peur de quelqu'un et surtout peur de perdre le contrôle pourquoi cette femme il ne le savait pas, il savais juste qu'elle était carrément flippante.Bref, ils finirent par rentré, en courant parce que keiran souhaitait s'éloigner au plus vite. De cette femme on n'aurait plus du en parler bien sur, pourtant, désormais, tous les matins et tout les soirs il l'a voyait et pressait le pas. Jusqu'au week end ou, dans sa chambre de l'église la soeur désormais bien âgée qui l'avait trouvé devant la porte vint le trouver pour le faire descendre dans le hall, il l'a vit de nouveau et eu un mouvement de recul, avant d’être l'adolescent le plus étonné du monde, on venait tout simplement de lui apprendre que ce couple l'adoptait. A un ans de sa majorité effective et de sa prise en main c'était quand même fort. Il ne refusa pas, c'était bien trop pour lui qui essayait de comprendre.

Il fut installé dans la grande maison, et resta dans la chambre deux jours, sans un mot, il ne parlait plus depuis l'annonce, il se demandait encore pourquoi. Lorsqu'il daigna enfin descendre au salon, après avoir pris ses marques dans la chambre il vit Cornelia Paledir, sa mère d'adoption et accessoirement la femme qui n'était pas comme les autres avec ses bijoux. Il approcha, oubliant le risque, pour observer les bagues et colliers. Elle lui souris et lui cita le nom de chacun le voyant intéresser. Sur ces petits morceaux de minéraux, colorés et brillant s'installa une sorte de confiance, durant les vacances post adoption. C'est en retournant a l'école en revanche, que ça bascula. Les élèves le traitait de meurtrier, il ne comprenait pas, jusqu'a ce que la principale lui présente les condoléance de mises. Liane, la veille en voulant lui rendre un cahier a la paroisse et ne le trouvant pas avait été percutée par une voiture, en remontant vers le quartier riche.

Ce fut un déclic, il eu si mal et se senti si coupable, qu'il rentra aussi sec, et versa ses première larmes, larmes qu'il jugeait toujours incompréhensible. Il n'avais jamais penser qu'on pouvait pleurer pour une raison logique, il se rendait compte que c'était faux. La seule vraie amie, vraie personne qui l'avait soutenu sans le pousser. Il n'alla pas a l'école durant plusieurs semaine, se désintéressant de tout, sauf d'une chose, les bijoux, grâce a liane, et a cette petite bague il avait presque une vie normale maintenant. Il passait des journée entiere a apprendre des bouquins de pierres, de technique de reconnaissance. Si bien que lorsqu'il réussi enfin a se relever de ce choc, il s'échappais a chaque fois la dedans.

Cornelia fini par l'emmener en école d'apprentissage qui lui trouvèrent un vieux joaillier désireux de transmettre son savoir. A 18 ans donc, Keiran commença cet apprentissage, il vivait avec l'ancien qui lui apprenait tout, durant deux ans, il n'avait que deux ans avant que son professeur parte en retraite. Il ne faisait donc que ça, ne pensais a rien d'autre, et il s'avéra qu'il était plutôt doué pour reconnaître le vrai du faux et qu'il avait une maîtrise de soi assez conséquente pour ne pas trembler durant les poses. Si bien qu'a 20 ans, la joaillerie lui fut céder. Il repris donc l'affaire, avec joie bien sur, son maître revenait souvent durant les deux premières années, les clients étaient satisfait également de voir ce jeune homme s'en occuper si bien. Il travaillait d'arrache pieds, se levant parfois au milieu de la nuit pour croquer une idée de bague ou bracelet.

Et ce durant 5 année, à 25 ans, Keiran n'avait jamais vraiment bouger de chez lui, ni de sa boutique, une nuit qu'il n'arrivait pas a dormir, il travaillait sur un bijou vu en rêve, un magnifique dragon de rubis, chaque petite pierre taillée en écaille, les yeux d'un vert émeraude. Il travaillait dessus depuis trois mois, il était heureux cette nuit la, de poser enfin les dernières écailles de la queue. Il ressentait une sérénité des plus profonde en travaillant sur cet objet. Et il était certain d'une chose, c'est qu'il ne pourrais le vendre qu'a la personne qui vibrerais avec. Lorsque la dernière écaille fut enfin liée au reste, il eu un profond sourire, avant d'entendre une voix, qui semblait l’appeler, il n'y avait pas de véritable mot, c'est vrai, mais il sentait qu'on l’appelait lui, ce qui lui fit un peu peur, il était seul dans l'atelier.

Il essaya de ne pas penser a cette voix qui a chaque jour passé se faisait plus pressente, et toujours plus forte pret du dragon. Et pourtant, chaque fois qu'il en approchait il ressentait le besoin urgent de partir vers le nord. Il ne se l'expliquait pas, c'était plus fort chaque jours, et il luttait, jusqu'au jours ou excédé il ferma la boutique en pleine après midi, pris une valise, ses appareils transportable de joaillerie, quelques bijoux en cours de création, le dragon et parti vers le nord. Toujours plein nord, la ou il se sentait attiré, jusqu’à un vieux temple dédié a Tiamat, avec une tapisserie des plus étrange. Qui semblait vibrée. Elle possédaient de belle couleur, malgré le temps passer, elle représentait simplement un bateau, sur la mer, entouré d'une sorte de kraken bizarroide géant, il n'y avait rien d'autre que cette tapisserie. Et pourtant en la voyant il se sentait presque a sa place, il avança, touchant les bord de l'ouvrage, c'était fin et doux, comme de la soie. Remontant la main il effleura le bateau et eu soudainement mal au coeur, sans trop comprendre, il tomba dans les pommes, en se réveillant il était en plein milieu d'une sorte d'immense vallée. Il avait terriblement mal au crane, au loin la mer, de l'autre coté une foret, et enfin il lui semblait deviné une ville.. Il ne savais pas ou il était, pas du tout, aucun endroit ne ressemblait a ça vers les endroit visité.. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait presque trouver ce qu'il cherchait, ce qui l'avait pousser a voyager.
~ Et pour finir... ~

(les champs marqués d'une * sont à remplir, merci!)

Ton Prénom/Surnom: Papaaaa reconnais moiiii
Ton âge réel: 20
* Comment as-tu connu le forum? On m'a trainée apres pirates des caraibes pour venir
* Comment est-ce que tu le trouves? Dans ma barre de favoris?
* Une idée d'amélioration? Peut etre mais faut que ma tete la précise
* Ta fréquence d'activité: Ne parlons pas de ça
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]   Lun 4 Nov - 19:34

finiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
Admin
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 10/03/2013
Localisation : Au dessus de tout êtres et toutes choses
Lié à : ~

MessageSujet: Re: Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]   Jeu 7 Nov - 16:04

Bienvenue parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curseddestiny.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keiran Paledir, life in diamonds [finiiiiii enfiiiin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La malédiction des Âmes :: Les Archives Sacrées :: Les registres des clans :: Les registres poussiéreux-
Sauter vers: